07 68 55 42 93

Vous avez trouvé le nom de domaine idéal ? Problème, votre nom n’est plus disponible d’après le whois. Il est déjà déposé par un tiers chez un bureau d’enregistrement (« registrar » en anglais) de noms de domaine.

Pire que tout, votre nouveau nom de domaine est mis en vente par un spéculateur pour plusieurs milliers de dollars. Pourtant, avant de changer de domaine, il est temps d’envisager le rachat du nom de domaine enregistré.

Un nom de domaine à vendre est avant tout un nom de domaine à racheter.

D’après votre recherche de nom de domaine, le nom de votre futur site internet est proposé à la vente. Frustrant ? Pourtant, c’est une bonne nouvelle !

Ce rachat de nom de domaine a beaucoup plus de chances d’aboutir. En effet, le titulaire veut le vendre. Il s’agit juste de négocier et de trouver un accord financier. C’est bien plus facile d’acquérir un nom de domaine dans ce cas. Si votre adresse internet était exploitée pour un site web ou des adresses email, le propriétaire ne voudrait pas le vendre… ou très cher.

Quel est le prix d’un rachat de nom de domaine ?

Les tarifs de rachats de noms de domaine varient souvent selon l’extension internet. L’ICANN attribue les extensions génériques ou géographiques à des registres. En France, c’est l’AFNIC qui gère les noms de domaine en .FR. L’extension internet française est souvent moins chère qu’un .COM qui représente 40 % des noms de domaine déposés dans le monde.

D’après Escrow.com qui sécurise un grand nombre de transactions financières, le prix moyen d’un rachat de nom de domaine est de 2 500 $.

Le marché des noms de domaine a créé de nombreuses places de marché pour acheter ou revendre des noms de domaine enregistrés.

SOLIDNAMES est spécialisé dans le rachat de noms de domaine. Vous pouvez mandater gratuitement nos experts en courtage pour récupérer le nom en négociant au plus bas son rachat. Notre société dispose de comptes certifiés auprès des principales places de marché.

Comment négocier le rachat d’un nom de domaine à vendre ?

Ces « marketplaces » se rémunèrent en prenant une commission sur les ventes de noms de domaine.

Ces plateformes proposent généralement deux options d’achat pour avoir le nom de domaine de votre choix.

La première est l’achat immédiat. Le vendeur propose un prix ferme et l’acheteur n’a qu’à payer le prix demandé. Après le règlement, il reçoit le code d’autorisation pour transférer le nom de domaine dans l’espace client de son « registrar ».

L’autre option pour le rachat de nom de domaine est la négociation. Le potentiel acquéreur ou son représentant (comme SOLIDNAMES) émet une offre. Ensuite, le vendeur la valide ou propose une contre-offre pour négocier. En cas d’accord financier commun, vous pouvez avoir votre nom.

SEDO, rachat nom de domaine

 

Attention, le vendeur peut fixer une offre minimale en dessous de laquelle il refuse la négociation. C’est souvent le cas de nom de domaine générique. Ils ont une valeur intrinsèque comme pour les noms courts (ex : sms.fr) en dessous de laquelle le titulaire ne vendra pas.

Cette option d’offre minimale est disponible chez SEDO (pour « Search Engine for Domain Offers »).

Afternic, Dan ou Sedo : Panorama des plateformes pour acheter un nom de domaine à vendre

Créé en 1999, l’allemand SEDO se présente comme le leader mondial. Il annonce 19 millions de noms de domaine à vendre et compte deux millions de clients. Avec 60 % du second marché, SEDO se revendique comme le prestataire le plus important sur le marché secondaire des noms de domaine d’occasion. 3 500 noms de domaine sont vendus chaque mois sur Sedo.

Afternic, aussi fondé en 1999, est l’autre place de marché majeur. Cette « marketplace » revendique 13 millions de noms de domaine à racheter. Cette société états-unienne appartient au premier registraire mondial GoDaddy. Lorsque vous souhaitez vérifier la disponibilité de plusieurs noms de domaine sur le site web de GoDaddy, il indique les noms à vendre. Afternic compte ainsi une centaine de bureaux d’enregistrements accrédités partenaires.

Le néerlandais Dan (connu aussi sa dénomination sociale : Undeveloped) est plus jeune. La société qui a vu le jour en 2014 compte déjà 5 millions de noms de domaine en vente. La plateforme de DAN.COM plébiscitée par les « domainers » est simple d’utilisation et sécurise les paiements via Adyen.

Rachat Nom Domaine DAN.COM

Le « registrar » GoDaddy rachète les plateformes de second marché des noms de domaine

Basée aux Iles Caïmans, Uniregistry est une société couvrant plusieurs métiers liés aux noms de domaine. Uniregistry est un registre privé créé en 2012, propriétaire de plusieurs nouvelles extensions internet (ex : .CLICK ou .LINK). Elle a aussi une activité de bureau d’enregistrement de noms de domaine. En 2016, elle ajoute une activité de place de marché nommée Uni Market, listant 12 millions de domaine proposés au rachat. Frank Schilling, le fondateur d’Uni vend ses activités hors registre à GoDaddy en février 2020. Après Afternic, GoDaddy conforte sa stratégie d’acquisition de plateformes liées au marché d’occasion des noms de domaine.

Fondé en 2010 et déjà dans le top 15 des « registrars » les plus importants au monde, NameSilo a lancé sa plateforme de vente de domaines.

Parmi les autres acteurs du marché d’occasion des noms de domaine, il y a BuyDomains et son million et demi de noms à racheter. La société a été fondée en 1999 par Mike Mann.
Ce dernier possède l’entreprise DomainMarket.com toujours aux États-Unis. DomainMarket est spécialisé dans la vente de noms de domaine en .COM premiums. Phone.com, SEO.com ou Software.com font partie des transactions réalisées.

Un autre acteur régulier qui propose des noms de domaine à racheter est HugeDomains. La société propose 200 000 noms de domaine « premiums » à vendre.

Des plateformes de « domainers » pour trouver un nom de domaine premium à racheter

Le positionnement sur les noms de domaine « brandable » à valeur ajoutée est choisi par plusieurs prestataires.

BrandBucket.com revendique 50 000 noms de domaine prêts à devenir des marques.

MediaOptions.com se présente dans un esprit « boutique ». Il annonce des ventes majeures comme author.com à Amazon.

DomainBooth.com ne propose que des noms de domaine de « haute qualité ». La société aurait vendu plus pour plus de de 30 millions de dollars de noms de domaine (ex : jones.com ou pack.com).

VIPBrokerage.com choisit aussi le courtage de noms de domaine premium. L’entreprise a signé une des plus belles ventes de noms de domaine en 2019. California.com y a été vendu 3 millions de dollars.

Utilisez votre nouveau nom racheté pour votre site internet ou vos adresses email

Maintenant que vous avez votre propre nom, vous pouvez créer un site. Pour son hébergement web, choisissez parmi les hébergeurs qui indiquera ses serveurs DNS. La zone DNS pourra alors comprendre des sous-domaine et des services associés : certificat SSL, adresse email…

En complément du rachat de nom de domaine effectué, il est recommandé de procéder au dépôt de marque. Le nom de marque s’enregistre à l’INPI en France. Avoir une marque déposée permet d’agir en cas de litige de propriété industrielle. Les litiges de cybersquatting de noms de domaine (ex : contrefaçon) se règle à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Share This