07 68 55 42 93

Plus de 370 millions de noms de domaine sont déposés dans le monde auprès de bureaux d’enregistrement. Les noms de domaine les plus utilisés le sont dans 49 extensions internet (« Top Level Domains ») dépassant le million de noms déposés.

Trouver un nouveau nom de domaine disponible en .COM continue d’être compliqué ; l’extension générique concentre 40 % des noms de domaine réservés dans le monde et continue de croitre.
Face à ce manque de noms de domaine libres en .COM, il est possible pour acquérir le nom de domaine souhaité de le racheter.

Une autre option est d’acheter un nom de domaine disponible dans d’autres suffixes internet comme les extensions génériques historiques, celles rattachées à un pays ou les nouvelles extensions internet.

Le classement 2020 des extensions dans lesquels les noms de domaine sont les plus utilisés a toujours dans son top 10 des piliers historiques comme le .CN chinois, le .DE allemand ou le .CO.UK britannique.
L’extension du Royaume-Uni signe la plus importante progression européenne par rapport à l’année précédente avec la possibilité d’acheter des noms de domaine directement en .UK.

Les noms de domaine les plus populaires en France se terminent en .COM et en .FR

Dans son bilan annuel, l’AFNIC, registre des noms de domaine français, indique que le .FR a cru de 3,7 % sur l’année 2019. Créer un nom de domaine .FR auprès d’un « registrar » est un choix plébiscité par 37,7 % des titulaires de noms de domaine en France : un record historique d’après l’AFNIC.

A l’exception des dépôts importants de noms de domaine au Royaume-Uni, l’extension pays de la France, enregistre la meilleure croissance en Europe de l’année, suivi du .CH suisse et du .IT italien.

Réserver un nom de domaine dans une extension de confiance

Parmi les quatre entrées dans le classement des extensions millionnaires les plus utilisées, trois sont des NewgTLDs ; elles sont huit dans les statistiques de noms de domaine disponibles ci-après.

Créer un site web ou une adresse email dans une nouvelle extension internet ?
Plusieurs nouvelles extensions génériques font le pari de favoriser les dépôts spéculatifs comme l’entrée spectaculaire à la 9ième place du .ICU (pour « I See You » en anglais, soit littéralement « Je vous vois »).

Cependant, la chute statistique peut être vertigineuse pour ces nouvelles extensions internet comme le .LOAN qui a compté 2,2 millions de noms de domaine déposés en 2019… contre 24 000 en 2020.

Acquérir un nom de domaine gratuit ? C’est aussi possible dans plusieurs extensions pays comme les Tokelau, le Gabon, la République centrafricaine ou la Guinée Équatoriale.
Néanmoins, ces extensions gratuites ont souvent une mauvaise réputation pour des usages malveillants : phishing, vente de contrefaçon
Choisir un nom de domaine gratuit dans ces TLDs n’est pas recommandé pour le référencement naturel de son site web.

Le nombre de noms de domaine dans le monde évolue au gré d’initiatives qui dopent artificiellement l’usage réel de l’extension. Le .TW taïwanais pris d’assaut par les spéculateurs en 2019 ne sera surement plus à la huitième place l’année prochaine dans ce classement.

Trouver les noms de domaine disponibles dans les extensions adaptées 

Choisir l’extension internet pour son nom de domaine n’est pas évident avec les milliers de suffixes existants. Le rapport de l’AFNIC rappelle que les noms de domaine les plus utilisés et reconnus par les internautes sont le .COM et l’extension de son pays.
C’est pourquoi la meilleure stratégie est de déposer auprès d’un bureau d’enregistrement son nom de domaine en .COM et dans les extensions géographiques où la marque est présente.

Si le nom de domaine choisi est déjà pris, l’entreprise peut racheter son nom de domaine ou engager des procédures juridiques s’il s’agit d’un cas de cybersquatting portant atteinte à ses droits de propriété industrielle.

Share This