07 68 55 42 93

« Et si vous vous faisiez voler votre identité numérique ? »

« Je suis un hackeur et j’ai piraté vos appareils il y a quelques mois. Je retracé vos visites sur un site que vous avez visité et j’ai réussi à avoir la main sur votre appareil ».

Malheureusement, cette phrase n’est pas issue d’une série d’espionnage mais d’un emailing envoyé à plus de 10 000 personnes sur le seul mois de janvier. Ces messages, constituant des tentatives d’arnaques, avérées ou non, sont permis pour un grand nombre d’entre eux par des techniques d’usurpation d’identité numérique et ont donné lieu à des détournements financiers (19 M€ volés à Pathé en novembre dernier), de marchandises (400 000 € de vins prétendument commandés par LIDL) ou à la diffusion de fausses informations (comptes de Renault prétendument gelés suite l’emprisonnement de son PDG).

Le risque est réel : aujourd’hui, un français sur cinq a plus de chance de subir une usurpation d’identité qu’un cambriolage ou un vol de voiture.

Quelle est cette technique frauduleuse accrue par l’avènement du numérique et quels risques représente-elle pour les entreprises ou pour nous, simples internautes ?

Si des menaces certaines existent, des outils techniques et juridiques peuvent être mis en place pour s’en prémunir et/ou les sanctionner.

L’équipe IP/IT de Coblence Avocats et Solidnames organisent un petit-déjeuner sur ces question à travers des exemples d’usurpation d’identité numérique et des solutions pour l’éviter.

 

L’évènement a lieu le jeudi 14 novembre 2019 de 8h30 à 10h30 dans les locaux de Coblence Avocats au 62 avenue Marceau, 75008 Paris.

Au programme de ce petit-déjeuner présenté par Mélanie ERBER (Avocat – Coblence Avocats), Sacha BETTACH (Avocat – Coblence Avocats) et Jean-François POUSSARD (Fondateur Solidnames) :

1. Panorama des préjudices en ligne :
Envoi par un tiers d’un mail de sa propre adresse (« email spoofing »)
Détournements financiers : « Faux Ordres de Virement International » (FOVI), « l’Arnaque au Président »
Détournements de marchandises
Diffusion de fausses informations : atteinte à l’e-reputation

2. Solutions juridiques pour prévenir le risque et les solutions envisagées
2.a). Prévention
Politique de défense de la marque forte : réservation de marques, sécurisation de ses propres noms domaine
Surveillance noms de domaine
Lettre d’avertissement et tentative de récupération amiable
Contrôle de ses données personnelles en ligne et vigilance

2.b). Sanctions
Récupération du nom de domaine
Délit selon le Code pénal depuis 2011
Possibles sanctions administrative de la CNIL

Pour vous inscrire, merci de nous envoyer un email à jf.poussard@solidnames.fr

Share This