07 68 55 42 93

Contenu adulte (« Pornsquatting »)

Les marques n’apprécient pas d’avoir du contenu pornographique associé à leurs noms sur internet. Ce type d’usage parmi les noms de domaine est pourtant répandu et connu sous le nom de « pornsquatting ». Les victimes doivent réagir rapidement au « pornsquatting » au risque de voir leur marque associée à des valeurs non souhaitées. Des nouvelles extensions internet ont misé sur cette peur en créant les .SEX, .PORN ou .XXX.

Contenu adulte

Certaines adresses internet paraissent bien innocentes et portent à confusion avec les marques associées. Les noms de domaine suivants batondeberger.com, france2.com, goyardonline.com, ikeagifts.info, i-tele.com, lesbonscoins.com, sothys-spa.com ont pourtant tous proposé du contenu pornographique aux internautes.

Le « pornsquatting » a même touché Apple avec le nom de domaine iphone4s.com. Le titulaire de ce nom de domaine litigieux a également détenu les autres adresses internet lascives suivantes iphonecamforce.com, iphonecam4s.com, iphoneporn4s.com, iphonesex4s.com, iphonexxxforce.com, porn4iphones.com ou sex4iphones.com toutes récupérées en une seule procédure extrajudiciaire.

En 2017, l’application mobile Snapchat, a remporté une action juridique contre les 3 noms de domaine snap-chat.biz, snap-chat.org et snap-chat.me, proposant des rencontres à caractère sexuel et la vente de matériel pornographique.

Association de la marque à des termes pornographiques

L’écriture des noms de domaine proposant du contenu pornographique est parfois un indice. axaporn.com, skypesexe.com ou leboncoinducul.com n’ont pas laissé beaucoup de doute sur l’usage salace associé. Le service de chat aléatoire par webcam Chatroulette a récupéré plusieurs noms de domaine l’associant à des termes adultes comme amateurchatroulette.com, analchatroulette.com, ebonychatroulette.com ou maturechatroulette.com.

Une Escort girl a choisi le nom de domaine badhellokitty.com pour proposer ses services de dominatrice. Le groupe français d’assurance AXA a récupéré le nom de domaine queenaxa.com utilisé pour du contenu adulte par la « reine de la domination lesbienne ». redbullescort.net a eu pour ambition de « donner des ailes » à ses visiteurs.
La marque de préservatif Durex a peu apprécier que durex.info soit utilisé pour du « pornsquatting ».
L’agence de mannequins Elite a dû réagir promptement pour stopper le site pédopornographique reprenant sa marque sous l’adresse EliteTeenVids.com.

Les marques du secteur adulte sont aussi des victimes de « pornsquatting ». hustler.co, pornhubarchive.com ou redtubeporn.org ont engagé des procédures UDRP pour récupérer leurs noms de domaine cybersquattés.

Extensions internet adultes .ADULT, .PORN, .SEX, .XXX

En 2011, une nouvelle extension internet est apparue avec le .XXX, dédié aux secteur adulte.
Prévoyant, le registre détenteur du .XXX, a organisé une période d’enregistrement prioritaire (« sunrise period ») pour que les marques classiques puissent bloquer leurs noms de domaine en .XXX et éviter ainsi du contenu pornographique associé à leurs noms.
80 000 marques ont participé à cette « sunrise period » générant plus de 13 millions de dollars de revenus pour le registre privé. Ce dernier a obtenu lors du programme « NewgTLD » de l’ICANN trois nouvelles autres extensions sulfureuses : .ADULT, .PORN et .SEX.

Des litiges ont lieu parmi ces extensions adultes comme la banque polonaise bgz.xxx, le médicament contre les troubles érectiles cialis.sex, le réseau social linkedin.sex D2015-2224, la compagnie aérienne lufthansa.adult et lufthansa.porn,  le président de Virgin RichardBranson.xxx, la plateforme de vidéos Vevo.xxx.

Solidnames alerte chaque jour les entreprises d’un dépôt de nom de domaine reprenant leurs marques potentiellement utilisé du contenu adulte.

Solidnames propose via son service SecURL d’être prévenu d’un changement de contenu comme l’activation d’un site pornographique.

Contactez-nous pour détecter si votre marque n'est pas associée à du contenu adulte

Share This